Le chaga, un champignon miraculeux?

Le chaga est un champignon vénéré par les japonais et les chinois qui le surnomment « le diamant de la forêt » ou « la reine des plantes ».  Cette plante tient sa force de sa capacité à survivre à des conditions climatiques extrêmes. C’est pour cela qu’il pousse dans les forêts du Canada sur l’écorce des arbres. Selon certains le chaga serait extrêmement bénéfique pour la santé et pourrait même aider à guérir certaines maladies et pathologie.

Voici un petit aperçu de ses différents bienfaits :

Renforce le système immunitaire : Le chaga est riche en Beta-D Glucane, un polysaccharide qui participe à la baisse du taux de cholestérol, à la diminution du risque de maladies cardio-vasculaires et à la baisse de la baisse de la glycémie postprandiale (glycémie mesurée 1.5h à 2h après le repas). Selon certaines études le Chaga pourrait aussi participer à la réduction des allergies alimentaires, de la dermatite atopique, de l’inflammation (y compris les maladies inflammatoires auto-immunes telles que la polyarthrite rhumatoïde), du VIH, de la listériose, du choc septique ainsi que du cancer. Les études n’ont cependant pas encore mis en exergue les mécanismes précis qui font que le chaga participe à la réduction de toutes ces maladies (1)

En plus du Beta-D Glucane, le Chaga contient d’autres polysaccharides dont les bienfaits ont été scientifiquement prouvés. Ils participent à stimuler l’énergie et la clarté mentale tout en luttant contre l’inflammation Le chaga aide à détendre les vaisseaux sanguins et ainsi à améliorer la situation sanguine ce qui permet au corps d’obtenir plus d’oxygène.

Le chaga contient aussi de l’acide bétulinique qui agirait dans certaines formes de leucémie et certains cancers. Des études invitro montrent que l’acide bétulinique se lie aux cellules cancéreuses et les tue, empêchant ainsi leur prolifération, et ce sans abîmer les cellules saines. L’acide bétullinique permettrait aussi de lutter contre le cholestérol selon une étude réalisée par des chercheurs à l’université de Jiangnan en Chine.

-Possède un puissant pouvoir antioxydant : Le Chaga possède le score ORAC le plus élevé parmi tous les superaliments connus. Pour information l’indice ORAC permet de mesurer le pouvoir antioxydant d’un aliment. D’après une étude réalisée à l’université Tufts, le champignon chaga a un pouvoir antioxydant trois fois supérieur à celui des baies de goji qui est un des aliments au plus fort pouvoir antioxydant.

Le champignon Chaga contient de grandes quantités de Super Oxide Dismutase (SOD), une puissante classe d’enzymes qui contribue à défendre contre l’oxydation et à lutter contre les dommages causés par les radicaux libres. La pigmentation noire naturelle du champignon chaga est révélatrice de sa teneur élevée en mélanine, un antioxydant riche en polyphénols naturellement présent dans la peau humaine et qui protège contre les dommages du soleil.

Aide à lutter contre le cancer : Des douzaines d’études scientifiques ont montré que le champignon chaga présente de forts avantages apoptotiques, antiprolifératifs et chimioprotecteurs. Son spectre complet de phytostérols, incluant le lanostérol, l’inotodiol, l’ergostérol et le fécostérol ont montré qu’il inhibait directement la croissance et propagation des cellules cancéreuses (2)

Chez des souris atteintes de tumeurs, la supplémentation en chaga a entraîné une réduction impressionnante de 60% de la taille des tumeurs en moyenne. La même recherche a montré que le champignon aidait à augmenter l’agglomération tumorale et inhibait la vascularisation tumorale, inhibant davantage la croissance et la propagation du cancer chez ces souris. (3)

Des chercheurs russes étudient activement les avantages du chaga et d’autres champignons similaires qui poussent dans tout le pays et en Sibérie voisine, en s’intéressant particulièrement à la manière dont les constituants du champignon interagissent avec le cancer. Parmi leurs découvertes figurent les avantages thérapeutiques des composés triterpéniques bioactifs contenus dans le chaga qui, selon ces chercheurs, ont la capacité d’inhiber directement la croissance d’un certain nombre de lignées cellulaires cancéreuses, comme démontré à la fois in vitro et in vivo. (4)

Le chaga possède également des propriétés hépatoprotectrices qui sont particulièrement pertinentes non seulement pour les lésions hépatiques mais aussi pour le cancer du foie. Des études ont montré que même lorsqu’il est pris à des doses relativement faibles, le chaga piège activement les radicaux libres qui causent une lésion hépatique oxydative, bloquant ainsi efficacement la formation d’une maladie du foie ou d’un cancer du foie. (5)

Une étude réalisée par David Winston a permis de qualifier le chaga de « premier ingrédient anticancéreux naturel présent dans un aliment », ce qui suggère qu’il pourrait s’agir d’un traitement sûr et efficace et d’un protocole préventif contre le cancer (6) (7).

Pour certains peuples le chaga est comparable au maca. Les Inuits, Chinois ou Sibériens qui en buvaient (ou qui en boivent encore) quotidiennement jouiraient ainsi d’une longévité hors norme. Le chaga est d’ailleurs encore largement consommé en Sibérie, au Japon et en Corée sous forme de décoction – comme un thé ou un café.

Comment consommer le chaga ?

Le chaga peut se consommer sous forme d’infusion ou de décoction. En décoction il faut suffit de mélanger une cuillère à café de poudre dans un litre d’eau amenée tout juste avant le point d’ébullition puis de baisser la température et laisser frémir un peu. En infusion il suffit de le mélanger avec de l’eau bouillante et de laisser reposer entre 2 et 15 minutes avant de filtrer.

Il convient de demander l’avis d’un médecin avant de consommer du chaga en cas de diabète ou de maladies cardiovasculaires car le champignon peut interférer avec les médicaments anti coagulants et l’insuline.

Vous pouvez trouver du chaga sous forme de poudre ici (lien à titre purement informatif).

Conclusion

Le chaga est pour l’instant un aliment encore méconnu mais dont les bénéfices pour la santé semblent être nombreux et prometteurs notamment pour les malades atteints d’un cancer.

Rendez-vous sur Hellocoton !

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *