Mon avis sur les oeufs Poulehouse

Hier en me rendant dans ma biocoop, j’ai vu un pack d’œufs qui a attiré mon attention : les œufs Poulehouse. Les œufs sont emballés dans une belle boîte en carton avec écrit dessus « l’œuf qui ne tue pas la poule ». J’ai tout de suite décidé d’acheter ce produit qui me semblait être une bonne action puis je me suis renseigné sur Internet pour découvrir cette société.

Poulehouse a lancé récemment une collecte de fonds sur KissKiss BankBank. Sur la page de collecte les fondateurs indiquent que le concept vise à commercialiser des œufs issus d’un circuit d’élevage n’impliquant aucune souffrance animale.

« Pour ce faire, nous ne souhaitons pas travailler CONTRE mais bien AVEC les éleveurs. Le label AB est aujourd’hui la certification qui nous paraît être la meilleure en termes de bien-être animal. Aussi, nous nous engageons à nous fournir en œufs UNIQUEMENT chez des éleveurs BIO ayant signé un accord incluant nos conditions de bien-être animal (pas d’épointage, envoi des poules réformées à La Maison des Poules,…).

Afin de sauver ces poules de l’abattoir, Poulehouse compte les récupérer lors de leur réforme au refuge La Maison des Poules, où elles pourront finir leur vie dans un environnement répondant au maximum à leurs besoins sociaux, physiques et physiologiques.

Par ailleurs, toujours dans l’idée d’éradiquer toute souffrance animale dans la production d’œufs, Poulehouse suit de près la mise au point de la méthode de sexage IN OVO, qui permettrait de déterminer dans l’œuf le sexe du poussin, et d’ainsi éviter le massacre des poussins nés mâles. Cette méthode, qui devrait voir le jour dès 2017/2018, devra bien sûr être alors utilisée par le naisseur chez qui se fournissent nos éleveurs partenaires. »

Tout d’abord il est assez difficile de vérifier que les différents éleveurs respectent bien les conditions fixées par Poulehouse. Ensuite je trouve que même les points mentionnés ci-dessus sont respectés, faire pondre une poule de façon intensive pendant 18 mois c’est en quelque sorte de la maltraitance animale selon mois.

Poulehouse participe à la mise au point de méthode de sexage In OVO. Je trouve que c’est une bonne chose qui permettra de tuer les poussins mâles qui naissent.

Enfin Poulehouse compte récupérer les poules réformées pour qu’elles finissent leur vie dans une sorte de refuge. J’avoue que j’ai vraiment eu du mal à comprendre ce concept. Il part d’une bonne attention mais sachant que chaque poule doit passer les ¾ de sa vie dans cette maison (puisqu’une poule vie en moyenne 6 ans). Il faudra donc en construire des maisons pour pouvoir loger toutes les poules en réforme !! Le système n’est en aucun cas économiquement viable. Je n’ai de plus pas compris si les œufs des poules qui étaient dans ces maisons continuaient d’être commercialisés (sachant qu’une poule peut pondre jusqu’à ses 6 ans même si la fréquence diminue progressivement).

En conclusion même si l’initiative des 3 créateurs de Poulehouse part d’une bonne intention, je ne suis pas complètement emballée. Pour lutter contre la maltraitance des poules il faut, je pense, soit arrêter de consommer des œufs, soit installer quelques poules dans un coin de son jardin (assez compliqué à Paris j’en conviens). Après si l’on ne peut se passer d’œufs, privilégier les œufs Poulehouse reste une bonne alternative bien entendue. Concernant le prix, les 6 œufs sont vendus entre 5.99€ et 6.8€ selon les biocoops. C’est cher je l’accorde, mais la qualité a un prix.

Infos : Œufs Poulehouse vendue exclusivement par boîte de 6 dans certains Biocoop. Les prix varient en fonction des magasins. La date de péremption semble assez courte comparativement à d’autres œufs du commerce.

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *