Compte rendu du semi de Rueil Malmaison

C’est avec un peu de retard que je vous fais le petit compte rendu de mon deuxième semi-marathon (j’étais en vacances à Rome ces derniers jours et cela fera l’objet d’un prochain article).

Pour rappel j’avais pour objectif d’améliorer le temps que j’avais fait la dernière fois et qui était de 2h11. Je voulais donc faire moins de 2h10 et plus je me rapprocherai des 2h et mieux ça serait !

J’ai choisi de courir le semi de Rueil Malmaison que j’ai trouvé vraiment pas mal. La ville est facilement accessible en RER et le parcours est agréable (même si pour certains le fait que cela soit 2 boucles de 10km peut être un peu gênant). Surtout, ce qui est vraiment sympa c’est qu’il y a peu de monde et donc avec un départ prévu à 10h j’ai passé la ligne à 10h02 ! Tout est très bien organisé et récupérer ses affaires aux vestiaires m’a pris à peine 1 min après la course et ça c’est super appréciable lorsque tu es fatigué.

Le jour J j’avais beaucoup moins de stress que la dernière fois. J’ai mangé du pain complet, une banane et un peu de fromage blanc et nous avons pris le RER direction la ligne de départ. Il faisait un grand soleil donc j’ai décidé de courir en t-shirt. J’ai vu plein de filles hyper couvertes parce qu’elles avaient peur d’avoir froid. C’est quelque chose qu’il ne faut pas faire car il n’y a rien de plus difficile que de courir en ayant trop chaud et il est rare d’avoir froid quand on court (donc le polaire on le réserve au cas où il fait 0 degré).

Le premier kilomètre a été assez difficile et j’ai eu du mal à rentrer dans la course. Je ne me sentais pas très bien et j’ai alors pensé que ces 21 km allaient être très très long… De plus j’ai démarré mon chrono 30 secondes après le passage de la ligne à cause d’un souci technique et cela me stressait de ne pas avoir mon temps exact de ce fait.  Finalement les choses se sont arrangées aux alentours du kilomètre 3 et le temps a défilé très rapidement. Les ravitaillements tous les 5km aident à ce que la course passe plus vite (on peut compter les kilomètres jusqu’au prochain ravito ce qui est moins démotivant que de se dire qu’il reste 16km à parcourir).

J’ai parcouru les 10 premiers kilomètres en à peu près 1h et je me sentais plutôt bien en commençant la deuxième boucle. Je n’ai même pas mangé mes pâtes de fruits avant le km 15 et le dernier ravitaillement qui annonce le début des difficultés. Je trouve que c’est vraiment à partir du km 15 que les choses deviennent plus difficile car je commence à estimer en combien de temps je peux terminer et je me dis qu’il faut vraiment que je maintienne cette allure et que je ne cède pas. Le mieux je trouve à la fin de la course c’est de suivre une personne qui cours à la même allure que toi, ça évite d’avoir trop à penser. Finalement j’ai gardé la même allure jusqu’à l’arrivée (avec même un gros sprint sur les 100 derniers mètres !!) et j’ai terminé en 2h03min38s.

Je suis super contente de ce chrono surtout que cela m’a paru  plus facile que lors de mon premier semi.

Je ne prévois pas de course au cours des prochains mois (pour l’instant) mis à part le 10km L’équipe en juin car j’ai beaucoup de travail. Je compte donc uniquement effectuer 2 sorties par semaine (1 sortie de 10km et un fractionné).

Je prends un peu de repos avant cet été afin de commencer ma préparation marathon sans aucune fatigue ni lassitude.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *