Consommation de sucre et cancer

Dans certaines régions il y a que très peu de cancers du sein, c’est le cas en Chine par exemple. Il y a aussi d’autres régions où il y a très peu de cancers de la prostate alors que c’est une maladie de plus en plus courante en Occident.

David Servan Schreiber cherche alors à savoir ce qui différencie le mode de vie occidental des autres modes de vie sachant que la génétique semble avoir peu d’influence puisqu’une  femme chinoise émigrant en Europe enfant aura autant de chance de développer un cancer du sein qu’une autre femme européenne. Il y a donc quelque chose dans le mode de vie européen qui favorise la survenue du cancer du sein (et d’autres cancers).

Or une des choses qui a particulièrement augmenté en Europe depuis la fin de la seconde guerre mondiale est l’augmentation de la consommation de sucre. Au 19ème siècle un européen moyen consommait 5kg de sucre par an contre plus de 35kg aujourd’hui. Il s’avère impossible pour le corps de gérer une telle quantité de sucre.

Le souci est que les cellules cancéreuses ont besoin de sucre pour leur survie comme cela a été prouvé par plusieurs expériences. Ainsi lorsque l’on ingère du sucre on alimente la croissance des cellules cancéreuses.

Qui plus est le sucre crée de l’inflammation dans le corps et le cancer a besoin de l’inflammation pour grandir, atteindre les tissus avoisinants et se rependre dans l’organisme.

L’oncologie ignore de plus la découverte du prix Nobel de Otto Warburg dans les années 1930, alias le  » l’effet Warburg »: Lorsque les cellules normales commencent à manquer d’oxygène, elles utilisent le glucose et les nutriments métaboliquement pour l’énergie cellulaire, elles dépendent de la fermentation du sucre pour prospérer sans oxygène et devenir cancéreuses.

Une autre étude intitulée « l’absorption de sucre accrue favorise l’oncogenèse par voies EPAC / RAP1 et O-GlcNAc» a été publiée dans le Journal of Clinical Investigation (JCI) en 2013-2014 mentionne que l’augmentation de l’absorption du glucose conduit à des premières phases de création de cellules cancéreuses alors qu’une diminution de la consommation de glucose a inversé les cellules cancéreuses en cellules normales. En d’autres termes, le sucre est cancérigène aussi pour les cellules cancéreuses déjà existantes.

Je suis convaincue qu’il est indispensable de réduire considérablement sa consommation de sucre afin de réduire les chances d’être atteint d’un cancer. De plus un régime alimentaire allégé en sucre n’a que des avantages puisqu’il va permettre de prévenir le diabète, réduire la fatigue et entraîner une perte de poids.

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *