Pourquoi la course au bikini body est encore loin d’être terminée

Cette année les pages minceurs des magazines féminins se font un peu plus rare, preuve que les choses commencent peu à peu à changer. Les articles « -3kg en 1 semaine » ou « musclé pour l’été » ne font plus vraiment recette. Les femmes se sont rendus compte qu’adopter un régime restrictif durant quelques temps ne permet pas de ressembler aux filles photoshopées qui illustrent l’article.

Pourtant je n’ai pas l’impression que les choses aient fondamentalement changées, pour ma part en tout cas. Je continue avant l’été de faire plus attention qu’à l’accoutumé à mon alimentation et d’augmenter la fréquence de mes séances de renforcement musculaires et ce pour plusieurs raisons :

la pression des magazines est moins forte mais celle de l’entourage reste très présente

Je ne me suis jamais vraiment identifiée au filles des magazines, qu’on croise très rarement sur la plage. En revanche lorsque je vois une fille avec une silhouette très harmonieuse je ne peux m’empêcher de me comparer et de me demander ce que les autres vont penser de moi. A cela s’ajoute parfois la pression du compagnon. Selon un sondage Ifop pour le site Naturavox un français sur 3 admet avoir été gêné par le poids de leur partenaire dans les lieux publics !!

Instagram ne nous aide pas vraiment à avoir confiance en nous

Dès que le printemps arrive notre fil Instagram déborde de filles à la plastique parfaite en maillot de bain dans des destinations de rêves. Les photos sont certes parfois retouchées mais comme cela n’est pas mentionné on laisse parfois la place au doute et on a tendance à désespérer en se regardant dans la glace. Même les influenceuses luttant contre le diktat du corps parfait mettent notre confiance en nous à rude épreuve. C’est le cas par exemple d’Anne Dubdndidu qui, du fait du sport intensif qu’elle pratique, a un corps quasi parfait avec des abdos très dessinés. Alors non bien sûr je ne lui demande pas d’arrêter le sport et de se mettre à manger au fast food 3 fois par semaine mais ses photos à la plage me donnent toujours quelques complexes, je dois l’avouer.

Les maillots de bain ne mettent pas en valeur, la plupart du temps, la silhouette des femmes

La plupart des maillots vendus en boutique et encore plus ceux des marques tendances ne sont clairement adaptés qu’à de très rares femmes. Une culotte très échancrée, à part quelques filles de 20 ans, ne met en valeur le corps que de très peu de femmes. Il existe encore trop peu de marques de qualité adaptées au vraies morphologies des femmes malheureusement.

Les femmes sont encore 67% à ressentir le besoin de perdre du poids avant l’été alors que 58% d’entre elles ont une corpulence « normale ».

La course au corps parfait a encore de beau jour devant lui. Le problème s’est juste un peu déplacé ces dernières années avec la montée en masse d’Instagram. Là où auparavant il fallait à tout pris être mince voir maigre il faut aujourd’hui être « fit » avec des muscles apparents (surtout concernant les abdos) et une silhouette très athlétique. Sauf que, et ce n’est presque jamais précisé, tout le monde ne peut pas avoir les addos apparents ou le ventre ultra plat de Sonia Tlev (créatrice du top body challenge) 7 mois après avoir accouché.

Rendez-vous sur Hellocoton !

You may also like

7 commentaires

  1. Tellement vrai ! J’en peux plus de leur maillot échancré moche que l’on trouve partout dans les boutiques. Entre ça et les photos retouchées à mort, c’est sans fin ! Ma solution : bien sélectionner les comptes sur Insta ahah

    1. Oui je me suis désabonné des comptes insta trop culpabilisants, qui de toute façon n’ont pas spécialement de valeur ajoutée 🙂

  2. Absolument d’accord à 100%. Il est vrai que la course à la perfection est toujours là, elle se présente juste sous une autre forme et se définit même différemment. Après, la mode du fit n’est pas si mal, ça m’a permis personnellement de me mettre au sport….mais là où le bât blesse, c’est lorsque l’on se rend compte qu’on a beau se rendre 6 fois par semaine à la salle, faire 14h de sport etc….notre morphologie ne sera jamais la même que la copine au corps qu’on estime parfait….

    1. Tout à fait! C’est très rare d’avoir des abdos ultra dessinés et ce n’est pas parce que nos abdos ne sont pas apparents qu’on est pas sportive.. loin de là!

      Flore

  3. Bonjour Flore,

    Je suis journaliste sur Le HuffPost et souhaite échanger avec vous au sujet de ce billet. Je vous ai laissé mes coordonnées via ce formulaire, j’espère que vous pourrez prendre le temps de répondre.

    Bien à vous,

  4. Bonjour ! Je me méfie beaucoup d’Instagram, presqu’autant que de ma balance… Il’faut être « fit » et pas en forme, « Healthy » et pas en bonne santé, etc. Cette novlangue ne nous aide pas DU TOUT ! Elle est source de pression, elle brode autour de diktats tout à fait injustes et parfois improbables. Sur ce… je vais manger du chocolat, et vivement cet hiver ! 🙃

    1. Tout à fait et tout le monde ne peut pas être fit comme certaines filles que l’on voit sur instagram, où en mettant en danger sa santé.
      Tu as bien raison de de faire possible et de te ficher de tout ces diktats 🙂

      Flore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *