Faire grandir sa communauté Instagram : stop aux faux conseils !

Instagram a connu une croissance exponentielle ces dernières années. Résultat : de plus en plus de personnes souhaitent avoir une communauté conséquente sur ce réseaux social et atteindre le saint Graal : les 10 000 abonnés.

Cependant on s’aperçoit rapidement que créer une communauté n’est pas si facile que ça et qu’il est très difficile d’augmenter son nombre d’abonnés et d’obtenir plus de likes ou de commentaires sous ses publications.

Pour faire face à la demande sur ce sujet les articles sur internet ou les ateliers sont de plus en plus nombreux. Partout on y retrouve un peu les mêmes conseils, des conseils qui ne fonctionnent pas vraiment. Parmi eux on note le fait :

de publier régulièrement : publier plusieurs fois par semaine serait la clé pour faire croître son nombre d’abonnés. Ce conseil, certes très facile à mettre en place, est cependant très loin d’être suffisant. Publier un post par jour est loin d’être la garanti d’avoir une communauté qui croît rapidement.

Faire des publicités sponsorisées : le nombre d’articles sponsorisés a énormément augmenté ces derniers temps. Les grandes marques utilisent de plus en plus ce canal publicitaire ce qui fait que les montants à dépenser pour avoir une réelle visibilité sont de plus en plus importants. Le retour sur investissement des publicités Instagram est ainsi loin d’être toujours au rendez-vous.

Utiliser des hashtags : si utiliser des hashtags permet d’augmenter la visibilité des publications il est important de choisir les « bons » hashtags c’est-à-dire des mots clés assez populaires pour que la publication soit visible mais pas trop utilisé afin que la publication ne soit pas noyée dans la masse. Encore une fois cette technique utilisée seule ne permettra pas de contribuer à la constitution rapide d’une communauté solide.

faire appel à des robots : ces derniers temps les comptes Instagram qui font appel à des robots sont de plus en plus nombreux. Il faut dire que le concept est plutôt alléchant au premier abord puisque pour moins de 10€ par mois on vous promet d’atteindre 10 000 abonnés (le saint Graal) dans les 6 à 9 mois. Les robots fonctionnent selon le principe suivant : ils vont liker et commenter d’autres publications à votre place mais aussi s’abonner à des comptes (cela va inciter les autres comptes à s’abonner à votre compte). Le souci est que vous ne savez pas vraiment ce que fait le robot sur votre compte (quel compte il suit, quelle publication il commente, etc) mais surtout vous allez suivre des comptes qui ne vous intéresse pas et qui vont donc polluer votre fil d’actualité et vous empêcher de voir les publications qui vous intéressent vraiment.

A cela s’ajoute le fait que les abonnés que vous allez récolter avec cette technique ne sont pas des abonnés qualifiés dans le sens où ce sont pour la grande majorité des comptes un peu « fake » qui ne vont pas liker ou commenter vos publications et donc ne vont pas vous apporter grand-chose hormis le fait de gonfler votre égo lorsque vous verrez votre nombre d’abonnés sur votre profil.

Comment repérer les profils qui utilisent ces robots : comme les robots s’abonnent à des comptes en espérant que la personne s’abonne en retour, les comptes qui utilisent des robots sont abonnés à un grand nombre de comptes. On observe un ratio abonnés/abonnements plutôt déséquilibré. Si la personne possède 500 abonnés mais est abonné à 1300 comptes c’est très certainement qu’elle utilise un robot.

Du travail, du travail et encore du travail

Si les conseils simplistes ne fonctionnent pas vraiment c’est parce que, sur les réseaux sociaux comme ailleurs, seul le travail paye réellement. Afin de créer une communauté solide il faut être prêt à ne pas compter ses heures et à travailler sans relâche au quotidien.

Le travail à fournir sera d’autant plus important si vous « partez de rien » sur le réseaux puisqu’il était beaucoup plus facile de percer sur Instagram il y a quelques années lorsque la concurrence était beaucoup moins rude qu’aujourd’hui.

Afin d’accélérer un peu les choses, quelques petits conseils ne révèlent néanmoins utiles :

essayer de se faire référencer par des personnes ayant une communauté plus importante : si une personne ayant un grand nombre d’abonnés recommande votre compte votre nombre d’abonnés peu croître de façon importante en quelques heures. Afin de se faire recommander il faut créer des relations avec d’autres influenceurs mais surtout créer un compte très qualitatif.

miser sur l’originalité : pour sortir du lot à l’heure actuelle il est important de ne pas chercher à copier ce qui se fait déjà mais plutôt de miser sur l’originalité et de créer quelque chose de vraiment différent. Ce n’est pas forcément facile puisque beaucoup de choses ont déjà été faite sur Instagram mais il est très utile de passer plusieurs jours voire plusieurs semaines afin de réfléchir à une approche un peu novatrice qui engendrera de la curiosité de la part des autres utilisateurs et les pousserons à s’abonner à votre compte.

passer énormément de temps sur l’application : que ce soit pour commenter des publications, pour faire des stories ou pour répondre aux messages privés, il est recommandé de passer pas mal de temps sur la plateforme. D’autant qu’Instagram « récompense » les utilisateurs passant le plus de temps sur le réseau en mettant en avant leurs publications. Le minimum : 1h par jour le matin ou le soir.

Encore une fois on n’a rien sans rien : pour créer une communauté engagée il faut du travail ! Ce n’est pas en y passant 1h par semaine que vous aurez 10k abonnés dans les 6 mois. Instagram n’est pas un outil miracle qui permet de devenir « populaire » sans effort en un rien de temps mais un outil qui offre un véritable tremplin aux personnes qui s’investissent réellement au quotidien dans la construction d’une solide communauté.

Et vous utilisez vous Instagram au quotidien ?

Belle journée,

Flore

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *