Faut-il jeter ses chaussures en cuir pour se tourner vers des chaussures vegan ?

chaussures vegan

Il y a quelques années, j’avais envie de jeter toutes mes chaussures en cuir pour me tourner vers des chaussures vegan, plus respectueuses du bien-être animal. Aujourd’hui, et après y avoir longuement réfléchi, je ne suis plus vraiment du même envie. J’avais envie de vous expliquer pourquoi.

Les chaussures : principalement fabriquées à partir de matière animale

La plupart des chaussures sont fabriquées à partir de matières animales, que cela soit du cuir ou du daim par exemple.

Ils existent aussi des chaussures en similicuir, c’est-à-dire en plastique, qui sont vues comme moins qualitatives et donc moins onéreuses que les chaussures en cuir.

Le cuir fut donc pendant longtemps signe de qualité. Cependant, le souci est que ce cuir est souvent peut compatible avec la défense de la cause animale. La peau des animaux est souvent arrachée au prix de nombreuses souffrances et encourager la production de cuir revient à encourager l’élevage et les abattoirs industriels. Sans compter la pollution engendrée par l’élevage, l’agriculture animale étant responsable de 14 à 18% des émissions de gaz à effet de serre.  

Le cuir serait donc responsable de nombreuses souffrances animale et d’une partie de la hausse de la pollution.

Mais le cuir vegan est-il objectivement un meilleur choix ?

Les chaussures estampillées vegan sont-elles si écologiques que cela ?

Ce n’est pas parce qu’une chaussure est vegan qu’elle est plus écologique. Il ne faut pas choisir ces chaussures les yeux fermées. En effet, beaucoup de marques se sont engouffrées dans le créneau des chaussures vegan qui ne sont alors rien d’autres que des chaussures en plastique. Ces marques facturent au prix de chaussures en cuirs des chaussures faites à partir de plastique, qu’on trouve normalement à des prix bien plus accessibles dans les boutiques bas de gamme.

Avant d’acheter une chaussure vegan, il faut donc se renseigner sur sa composition. Certaines marques comme Minuit sur Terre font un travail exceptionnel en termes de sourcing de matières et fabriquent leurs chaussures à partir d’un maximum de matières écologiques. On peut leur reprocher le fait d’utiliser des fibres synthétiques, mais il semble compliqué de fabriquer une paire de chaussures en n’utilisant que des matières naturelles.

Pourquoi ne peut-on pas parler de cuir vegan ?

On entend souvent parler de cuirs végétaux mais ce terme est inexact. D’une part, car ne peut s’appeler cuir qu’une matière d’origine animale et d’autre part, parce qu’il existe une multitude de matières différentes regroupées derrière ce terme générique.

Ce qu’on appelle « cuir vegan » est souvent fabriqué à partir de matières recyclées tel que le Lorica ou le Clarino. On peut aussi retrouver de la peau d’ananas ou de raisins.

Enfin, on peut retrouver de la viscose de céréales ou encore du polyuréthane recyclé.

Lorsqu’on parle de cuir vegan on englobe donc des matières naturelles mais aussi des matières synthétiques.

Les chaussures vegan sont-elles plus fragiles ?

Un des gros avantages du cuir est qu’il est très résistant s’il est de qualité. De plus, il pourra facilement être rénové.

Les fibres végétales étant plus fragiles, les chaussures vegans auront souvent une durée de vie plus courte même si des améliorations constantes ont lieu dans ce domaine. De plus, il sera beaucoup plus complexe de rénover une chaussure vegan qu’une chaussure en cuir.

En résumé, les chaussures vegan sont une bonne alternative aux chaussures en cuirs même si elles ne sont pas toujours plus écologiques et qu’elles s’avèrent plus fragiles.

Laisser un commentaire