Faut-il succomber à la mode de la spiruline ?

La spiruline est le complément alimentaire à la mode en ce moment. On ne compte plus les articles qui vantent ses bienfaits et les linéaires des pharmacies et magasins bios s’allongent chaque jour avec de nouvelles références.

Je n’ai jamais été pour le fait de consommer des compléments alimentaires. Je pense que dans la grande majorité des cas adopter une alimentation équilibrée suffit pour être en bonne santé. Pour lutter contre certains troubles spécifiques je prends tout de même certaines plantes mais jamais de cocktails tout fait qu’on peut retrouver en pharmacie.

La spiruline se trouve sous forme de paillettes ou de gélules, c’est sous cette seconde forme qu’elle est le plus largement consommé pour plus de praticité et du fait de son goût un peu désagréable au départ. Cependant la spiruline sous forme de gélule a l’inconvénient d’être beaucoup plus transformée avec un risque plus important de perte des principales qualités nutritives.

La spiruline vendue en France est produite majoritairement en Chine ou en Inde, des pays où les normes écologiques et sanitaires sont bien moins strictes qu’en France. On retrouve ainsi dans la plupart des spirulines vendues dans le commerce des traces de pesticides. De plus la spiruline absorbe les métaux lourds et ne doit donc pas provenir d’une zone polluée sous peine d’être néfaste pour la santé. Au final la plupart des spirulines s’évèrent peu bénéfiques pour la santé, d’autant que nous ne savons pas grand-chose des conditions de conservation et de transport, et la plupart des algues achetées ont perdu quasiment toutes leurs qualités nutritionnelles.

Il faut donc privilégier la spiruline qui vient de France comme celle d’AlkaFood par exemple. Les produits que l’on trouve en pharmacie et magasins bios sont à éviter car ils sont fabriqués par de grands groupes industriels à l’étranger la plupart du temps.

Attention à ne pas trop en abuser tout de même !

La spiruline est très riche en vitamine A (béta carotène). Pour information 1g de spiruline contient 134 ug de vitamine A sachant que pour une femme l’apport nutritionnel recommandé en vitamine A est d’environ 750 ug par jour.

La plupart des sites internet recommandent de consommer entre 1 et 3 g de spiruline par jour ce qui correspond respectivement à 134 ug et 402 ug de vitamine A par jour. Si vous consommer régulièrement d’autres aliments riches en vitamine A (carotte par exemple avec 1381 ug/100g) vos apports risquent de dépasser fortement les apports recommandés.

L’étude CARET, conduite auprès de 18 500 fumeurs, ex-fumeurs ou travailleurs exposés à l’amiante a été arrêtée prématurément lorsque les chercheurs ont réalisé que le groupe qui prenait un supplément quotidien de 30 mg de bêta-carotène et de 25 000 UI de vitamine A avait un risque de cancer du poumon augmenté de 28 % par rapport au placebo. Dans l’étude ATBC, conduite auprès de 29 1330 fumeurs, le risque de cancer du poumon a été augmenté de 16 % avec la prise quotidienne de 20 mg de bêta-carotène. Cet effet est surtout sensible chez les gros fumeurs (20 cigarettes quotidiennes et plus) et les buveurs (plus d’un verre d’alcool par jour). Il est donc devenu de bon ton dans certains congrès de nutrition de dire que le « bêta-carotène donne le cancer ».

Par précaution il conviendrait donc d’éviter de trop de supplémenter en beta carotène surtout si on est fumeurs.

Quels sont les apports réels de la spiruline ?

Selon de nombreux articles vantant ses bienfaits la spiruline serait extrêmement riche en bêta-carotène, en fer, en vitamine B12, en vitamine E (puissant antioxydant), en protéines, en minéraux et oligo-éléments ( calcium, phosphore, magnésium, zinc, cuivre).

En se basant sur une consommation conseillée de 3g par jour, la spiruline permet de couvrir 40% des apports recommandés en fer, 44% des apports recommandés en vitamine B12, 5% des apports en vitamine E, 1% des apports recommandés en zinc, 2.5% des apports recommandés en calcium, 6.5% des apports recommandés en magnésium, 1.5% des apports recommandés en cuivre.

En résumé la spiruline est très riche en fer et en vitamine B12 mais beaucoup moins en d’autres vitamines, minéraux et oligo éléments. Elle semblerait donc intéressante dans le cadre d’un régime végétalien qui nécessite une supplémentation en vitamine B12.

Certaines études avaient laissé entendre que la vitamine B12 présente dans la spiruline était inactive. Cependant il semblerait que cela ne soit pas le cas. En 2010, les résultats des recherches de Takinoa et son équipe démontrent que les cellules de la spiruline Spirulina platensis sont capables d’utiliser la pseudo-vitamine B12 synthétisée comme cofacteur de la méthionine synthase (1).

Dans le cadre d’une alimentation végétalienne, consommer de la spiruline peut être intéressant mais cela n’est pas suffisant d’autant qu’une partie de la vitamine B12 contenue dans les algues semble être perdue lors du séchage.

En résumé, la spiruline n’est pas une algue aussi miracle qu’on ne le pense bien souvent. Sa consommation peut -être intéressante, en particulier pour les végétalien mais il convient d’être très vigilent quant à sa provenance.

(1) –> Tanioka Y. & al.: Methyladeninylcobamide functions as the cofactor of methionine synthase in a Cyanobacterium, Spirulina platensis NIES-39. FEBS Lett. 2010 Jul 16;584(14):3223-6. Epub 2010 Jun 17.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *