J’arrête la pilule

Je prends la pilule depuis mes 19 ans, cela fait donc 5 ans que jetais sous pilule lors du début de mon arrêt. J’ai toujours pris YAZ que l’on m’avait conseillé pour mes problèmes d’acné. J’avais pas mal d’acné à l’adolescence qui s’est arrêtée  miraculeusement quelques mois après que j’ai commencé à prendre la pilule. A ce jour cela fait déjà plus d’un an que je voulais arrêter la pilule mais la peur d’avoir de l’acné était trop forte, d’autant que j’avais entendu dire que l’acné consécutive à l’arrêt de la pilule était beaucoup plus importante que l’acné à l’adolescence…

Le déclencheur

Depuis plusieurs mois j’essaye de privilégier au maximum le naturel dans ma vie de tous les jours avec une alimentation bio et l’utilisation de cosmétiques naturels. Continuer à prendre la pilule me paraissait contraire à toute cette logique. De plus, en novembre dernier plusieurs kystes sont apparus subitement dans mes seins et même si ce n’est peut-être pas lié j’ai tout de suite accusée cette fichue pilule d’avoir déréglé mon système hormonal. D’autant que mes seins étaient souvent douloureux alors que cela n’avait jamais été le cas auparavant.

Comme j’avais très peur d’être recouverte de boutons (et d’avoir une honte monumentale au travail), j’ai fouiné sur internet afin de trouver des techniques qui pourraient permettre de limiter les dégâts. J’ai entendu sur plusieurs sites parler du sevrage progressif qui consiste à arrêter sa pilule progressivement plutôt que du jour au lendemain.

La technique du sevrage progressif

Cette technique a pour but de désaccoutumer progressivement le corps aux hormones afin que le choc ne soit pas trop importants (et par conséquents les effets secondaires). Pour cela il y a 2 méthodes :

1/ couper les comprimés et prendre au départ ¾ de comprimés pendant 2 mois, puis ½ pendant 2 mois puis enfin ¼ pendant deux mois. L’avantage de cette technique est que la dose à prendre est tout le temps la même pendant 2 mois. Les désavantages sont que le comprimé est privé de sa pellicule protectrice (à l’endroit où le comprimé est coupé ce qui fait que l’assimilation se fait de manière plus rapide) et qu’il est assez fastidieux de couper des cachets aussi petits.

2/espacer progressivement la prise de comprimés. Au départ prendre deux jours de suite un comprimé puis arrêter une journée pendant deux mois, ensuite prendre un comprimé un jour sur deux pendant deux mois et enfin prendre un comprimé un jour sur trois pendant deux mois. L’avantage c’est que l’on ne coupe pas les comprimés. Par contre on a vite tendance à ne plus savoir où on en est et si on a pris ou pas son comprimé la veille.

Ma méthode

J’ai pour ma part décidé de tester la seconde méthode afin de ne pas couper les comprimés. J’ai commencé l’arrêt progressif début janvier et ce mois-là j’ai eu des saignements presque tous les jours… Puis plus rien jusqu’à aujourd’hui. Mon corps semble un peu chamboulé et j’ai peur de ne plus avoir mes règles pendant plusieurs mois. J’ai l’impression d’avoir un peu plus d’acné mais je ne sais pas si c’est vraiment lié à l’arrêt progressif de la pilule. Dans tous les cas je vais prendre rendez-vous chez une naturopathe près de chez moi afin d’avoir en ma possession les armes nécessaires afin de combattre cette fichue acné lorsqu’elle fera son apparition (ce qui arrivera de toute façon je pense..).

Je  vous ferai un petit compte rendu de mon rendez-vous chez la naturopathe car je ne suis pas la seule fille à souffrir de problème d’acné malheureusement.

You may also like

2 commentaires

  1. Bonjour Flore,
    Je commence le sevrage ce mois-ci de Jasmine et du coup je voulais savoir où tu en étais! De plus, j’ai juste une question concernant l’arrêt pour les règles après les trois semaines de pilule (normalement). Est ce que pendant ton sevrage, au bout de 21 jours, tu as arrêté de prendre les comprimés pendant 7 jours avant de recommencer pour 21 jours ect…?
    J’ai lu que les personnes qui coupent les comprimés l’arrêtent pour la période de règles mais est ce que cela s’applique si in diminue la prise de comprimés?
    Merci pour ton article!

    1. Bonjour Estelle,
      Oui j’ai arrêté de prendre les comprimés pendant 1 semaines chaque mois. Comme le corps est un peu perturbé tu n’auras pas forcément tes règles pendant cette période mais ce n’est pas grave.

      En ce moment je prend 1 comprimé 1 jour sur 3 et pour l’instant je n’ai pas vraiment de soucis. J’avais pas mal d’acné à l’adolescence qui a duré jusqu’à ma prise de pilule (19 ans).

      Depuis quelques temps j’ai les cheveux qui regraissent plus vite, un peu plus de points noirs mais pas véritablement d’acné.

      Si tu as vraiment peur d’avoir de l’acné prend ton temps pour le sevrage. C’est surtout en passant de 1 comprimé tous les 2 jours à 1 comprimé tous les 3 jours que les premiers symptômes vont apparaître.

      N’hésite pas à prendre du desmodium pour soutenir ton foie ainsi que de la bardane (anti acné)

      Bonne journée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *