Lait : un nouveau scandale

Un nouveau scandale semble être en train de voir le jour concernant la production de lait. Ce week-end plusieurs journaux ont relayé l’existence d’un fait presque totalement inconnu : la saignée de juments pour la production de lait en Europe.

Tout vient d’une hormone indispensable pour la très grande majorité des éleveurs laitiers : la gonadotrophine chorionique équine (eCG). Cette hormone est utilisée pour déclencher les chaleurs des vaches, chèvre et brebis  et donc rendre toutes les femmes fertiles en même temps. Cela permet d’assurer une production laitière toute l’année.

Le souci c’est que personne ne semble s’être posé la question de savoir d’où venait cette hormone même les agriculteurs. Beaucoup pensent que c’est une hormone de synthèse. Or il n’en est rien et les révélations de différents journaux ce weekend end sont tous simplement édifiantes.

Cette hormone est produite naturellement lorsque les juments sont enceintes, entre le 40ème et le 120ème jour de grossesse. Pour récupérer la précieuse hormone, les juments sont saignées une à deux fois par semaine à raison d’environ 10 litres de sang (ce qui correspond à 2 litres pour un homme). Une fois que les juments ne produisent plus cette hormone, elles sont avortées manuellement pour être de nouveau inséminée quelques temps après.  Les juments sont ensuite abattues au bout de 3 à 4 ans et leur viande est envoyée en Europe. Ces fermes à juments semblent être surtout présentes en Argentine et en Uruguay.

En plus de servir à inséminer les vaches, cette précieuse hormone est aussi utilisée dans l’industrie pharmaceutique avec une dizaine de médicaments qui la contiennent en France. Cependant les laboratoires disent ne plus avoir recours au sang des fermes d’Amérique du Sud depuis 2016 et n’avoir jamais travaillé avec les exploitations mises en cause…. Ils disent s’approvisionner en Europe, continent où seule l’Islande semble posséder de telles fermes à juments.

Une pétition circule actuellement pour demander à l’Europe de ne plus importer d’eCG. Le conseil européen devra statuer sur cette affaire.

Cette horrible révélation est encore une raison de plus d’arrêter de consommer du lait tel qu’il soit : vache, brebis et chèvre.

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *