Mon histoire avec l’acné

L’acné est présente dans ma vie depuis environ 12 ans…autant dire une éternité pour moi, même si ces dernières années cela va beaucoup mieux. Par acné je n’entends pas uniquement le fait d’avoir des gros boutons mais aussi les points noirs et les irrégularités qui peuvent elles aussi gâcher la vie.

J’ai commencé à avoir des boutons dès mes 12 ans soit avant le début de mes règles, que j’ai eu juste avant mes 14 ans. Ces boutons s’accompagnaient d’une peau assez grasse et de cheveux qui rengraissaient super vite. Je n’ai pas bien vécu le fait d’avoir une peau lésée alors que toutes les autres filles de ma classe avaient une peau magnifique. Je n’avais vraiment pas confiance en moi à cette période et je dois dire que l’acné ne m’a vraiment pas aidé à aller mieux. C’est pour cela qu’en accord avec ma mère, j’ai décidé de commencer à mettre du fond de teint dès la 4ème. Autant mettre du maquillage à cette âge du style rouge à lèvres ou mascara je suis totalement contre, je trouve par contre que le fond de teint peut vraiment aider d’autant qu’il existe plein de produits parfaitement adaptés à ce problème chez des marques comme Vichy ou la Roche Posay.

J’ai continué à avoir pas mal d’acné au lycée et durant mes deux premières années de fac. Ce sont ces deux année-là qui furent très difficile car plus grand monde n’avait d’acné à cet âge et cela me complexait énormément par rapport aux garçons. J’avais de gros boutons sur les mâchoires qui étaient très difficiles à camoufler même avec du maquillage (le maquillage ne peut pas masquer les reliefs). Je ne pouvais pas sortir sans maquillage et même lorsque je ne sortais pas je me maquillais quand même tellement l’image que je voyais dans le miroir me semblait affreuse.

Sans surprise, lorsque j’ai commencé à prendre la pilule à 19 ans la situation s’est nettement améliorée et je n’avais plus vraiment de boutons. J’ai par contre continué d’avoir des points noirs et un grain de peau pas terrible. Je réussissais néanmoins à sortir parfois sans maquillage.

Peu à peu m’est venu l’idée d’arrêter la pilule et toutes ses hormones chimiques. Cette idée m’est venue en même temps que mon attrait grandissant pour l’alimentation et les cosmétiques bios. Il me semblait inconcevable de manger bio mais de continuer à ingérer des hormones chimiques. J’ai mis beaucoup de temps à me décider à arrêter la pilule car j’avais très peur d’avoir de nouveau de l’acné.

En février 2017 je me suis décidée à me faire poser un stérilet et à me sevrer progressivement de ma pilule Yaz. Je vous ai fait un article à propos du sevrage, qui s’est terminé en août dernier. Depuis août je ne prends donc plus du tout la pilule. Depuis octobre je recommence à avoir de nouveau de l’acné dont l’intensité  varie suivant les semaines. Certaines semaines j’ai 5 à 10 gros boutons sur le visage et moralement c’est assez difficile, d’autres je n’en ai qu’un ou deux et je reprends espoir. Chaque matin j’inspecte mon visage pour avoir un aperçu de la situation. J’espère que cela ne va pas encore s’aggraver au cours des prochaines semaines… Je garde espoir ! Avoir de l’acné à 25 ans n’est pas toujours facile surtout lorsque l’on travaille.

Rendez-vous sur Hellocoton !

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *