Mon passage au stérilet

Dans un précédent article je vous expliquais que je souhaitais arrêtait la pilule, je me suis donc fait poser un stérilet il y a maintenant deux semaines. Je sais que la pose et les éventuelles complications qui peuvent survenir par la suite stressent beaucoup de filles, c’est pourquoi j’ai décidé de vous faire part de mon expérience.

Lors de mon premier rendez-vous, la gynécologue m’a présenté les deux types de stérilet c’est-à-dire le stérilet au cuivre et le stérilet hormonal.

L’avantage du stérilet au cuivre c’est que votre corps ne reçoit plus aucune hormone. En revanche les règles sont plus abondantes et plus douloureuses.

Avec le sterilet hormonal par contre les règles deviennent moins importantes et ne sont pas plus douloureuses que sous pilule. En revanche il peut y avoir des spotting entre les règles qui peuvent être plus ou moins important. Il existe deux types de stérilet hormonal : un pour les femmes n’ayant jamais eu d’enfant (Jaydess) et un autre pour les femmes ayant déjà eu des enfants 5 (Mirena). Le premier délivre 13.5mg d’hormone et le second 50mg. De façon plus concrète, le dispositif Mirena équivaut à prendre environ 2 cachets de pilules contraceptive par semaine. Le dispositif Jaydess équivaut donc à prendre environ ½ cachet par semaine.

Au départ je souhaitais absolument opter pour le stérilet au cuivre mais en voyant les doses d’hormones que contenait Jaydess, je me suis laissé convaincre.

Concernant la pose, tout a été extrêmement vite. J’ai trouvé cela assez douloureux sur le coup mais la douleur ne dure que 30 secondes-1minutes, le temps que l’appareil soit bien placé. Ensuite il ne persiste plus qu’une légère douleur pendant quelques heures qui nécessitent  tout de même de prendre un spasfon. Cela fait comme des contractions qui sont espacés de quelques minutes.

Depuis je n’ai ressenti aucune douleur et je n’ai pas vraiment eu de spotting (juste une heure).

Par contre il faut savoir que même avec un stérilet hormonal, vous allez subir tous les effets négatifs de la pilule comme l’acné, les cheveux gras et les sautes d’humeurs. La dose d’hormone est tellement infime qu’elle n’a pas véritablement d’effet sur le corps mais juste un effet local sur l’utérus.

Si vous hésitez, je ne peux que vous conseiller de sauter le pas et d’arrêter la pilule pour cette méthode plus naturelle (qui plus est si vous choisissez le stérilet au cuivre). Les quelques secondes de douleurs en valent la peine et vous êtes tranquilles pour 3 à 5 ans après.

Rendez-vous sur Hellocoton !

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *