Prépa trail : le point à moins d’un mois de la course

Cela fait déjà prêt de 2 mois que j’ai débuté ma préparation en vue du trail que je vais courir le 21 avril prochain.

Comme je le disais lors du précédent article où j’annonçais le début de ma préparation, après avoir couru 3 marathons j’avais envie de me lancer un nouveau défi. Me voici donc inscrite au trail Nord Mont de Flandres sur la distance 80km.

Je n’ai jamais fait de préparation spécifique pour préparer mes marathons mais cette fois j’ai bien senti que je ne pourrais pas y échapper : on ne court pas une telle distance sans un minimum d’entraînement.

Ma préparation s’axe autour de 3 entraînements par semaine :

  • une sortie de type fractionné sur 8 à 10km.
  • une sortie courte d’environ 10km à allure moyenne.
  • une sortie longue de 2h30 à 4h.

A cela s’ajoute une séance de yoga d’une heure et demie par semaine et quelques étirements (j’avoue ne pas être très régulière sur ce point malheureusement).

Je me suis inspirée d’un plan que j’ai trouvé sur internet et que j’ai un peu adapté.  Le plus compliqué reste la sortie longue que j’ai parfois du mal à incorporer dans mon emploi du temps. Cependant jusqu’ici j’ai toujours réussi à l’effectuer chaque semaine sans trop de soucis.

Mes sensations à un mois de la course

Ais-je progressé depuis le début de cette préparation ? Je ne le sais pas vraiment. Si j’ai vraiment l’impression d’avoir amélioré mon endurance j’ai en revanche la sensation que ma vitesse s’est envolée, malgré le fait que je fasse une séance de fractionné assez intense chaque semaine.

J’ai été très étonné lorsque j’ai réussi à boucler une sortie longue de 30 km sans trop de difficulté et avec une fatigue largement gérable : 30km ce n’est pas rien et c’est bien souvent là qu’arrive le mur du marathon !

Pour l’instant la fatigue ne s’est pas vraiment installée et je suis toujours aussi motivée. Mon astuce pour réussir à ne jamais subir de gros coup de mou sur marathon à toujours été d’arriver très reposé sur la ligne de départ. Espérons que cette fois encore cette tactique sera payante.

Arrivant à courir 30 km sans difficulté je me dis qu’il ne devrait pas y avoir trop de soucis jusqu’au 50ème kilomètre environ. Après par contre c’est un peu l’inconnu et cet inconnu me fait assez peur… car 30 kilomètres lorsque l’on souffre ce n’est pas rien.

Je sais que cette course je la terminerai au mental, que je vais avoir des moments difficiles, que je vais devoir m’accrocher lorsque l’envie d’abandonner sera présente. Je me prépare à tout cela pour le vivre au mieux le jour J. Sur une telle distance le mental occupe une place prépondérante et il doit être entraîné comme notre corps.

Petits détails techniques

Au cours de ce dernier mois le but sera aussi de s’adapter au matériel qui va m’accompagner tout au long de la journée de course à savoir les chaussures de trail et le sac à dos qui contiendra de l’eau et quelques petites choses à grignoter.

Je vais essayer de manger sainement et de me reposer un maximum afin de mettre toutes les chances de mon côté.

Souhaitez moi bonne chance pour ce dernier mois avec le jour J.

 

Belle journée,

 

Flore

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *