« Soja, la grande invasion » le documentaire qui met en garde contre les dangers du soja

Ce dimanche 25 janvier France 5 a diffusé un documentaire intitulé « Soja, la grande invasion » sur le soja et les dangers qu’il pourrait représenter pour l’homme. Voici un petit résumé de ce reportage.

En quelques années l’offre de produits à base de soja s’est multipliée : boissons, plats préparés, desserts, biscuits apéritifs…

Le soja attire de plus en plus de nouveaux consommateurs avec ses arguments santé comme la richesse en protéine et le fait que cela soit un bon compromis à la viande.

Mais le soja est-ce vraiment bon pour la santé ?

  1. Le soja perturbe l’équilibre hormonal

Le soja est riche en phyto œstrogènes, une substance semblable aux œstrogènes et présente dans le soja. Dans un bol de lait soja de 250 ml on a par exemple 32mg d’isoflavone (phyto œstrogène), 49mg dans un steak de soja.

Cette consommation d’isoflavone ne serait pas sans conséquence sur notre système hormonal.

Pour démontrer cela, une expérience a été mené où 6 femmes ont consommé en 2h un litre de lait de soja une semaine avant la date d’arrivée prévue de leur règle. La moitié de ces 6 femmes ont eu leurs règles en avance après avoir consommé ce lait végétal. En effet cette boisson a entraîné chez ces femmes une surcharge d’œstrogènes qui a accéléré la maturation de la muqueuse utérine et a provoqué sa desquamation plus tôt. Si on prend très régulièrement du soja pendant une période relativement longue cela devient nocif pour la santé et dérègle les cycles mensuels féminins.

Des études sur l’homme montrent quant à elles que plus on consomme de phyto œstrogène et plus la qualité du sperme diminue. De plus la consommation de soja durant la grossesse augmenterait la probabilité de survenue d’un cancer du testicule et du sein dans la progéniture. De même chez une femme qui a eu un cancer du sein il y a un risque d’augmentation de la prolifération des celulles tumorales.

De manière générale il est recommandé de ne pas consommer plus de 1mg/kg poids et par jour de phyto oestrogènes. Ainsi un homme de 80kg ne devrait pas consommer plus d’un steak de soja et un bol de lait de soja par jour (un verre pour une femme de 60kg).

  1. La majorité du soja cultivé est génétiquement modifié

Les animaux aujourd’hui sont majoritairement nourris avec du soja génétiquement modifié, dont l’importation est autorisée en France. Ce soja importé provient majoritairement du Brésil où les champs s’étendent à perte de vue. Le soja représente 50% des surfaces cultivées dans le pays. La majorité de ce soja est un soja RR (Roundup Ready), commercialisé par Mosanto dont les gènes ont été modifié pour le rendre résistant au Roundup. Ainsi lorsque le champ est aspergé de Roundup toutes les mauvaises herbes sont détruites sauf la plante de soja OGM. Ce soja traité au Roundup arrive ensuite en France, contaminant au passage les gens qui le manipulent comme les dockers.

Gilles Eric Seralini a mené des études pour prouver la dangerosité du Roundup. Pour cela il a donné a des rats quotidiennement du Roudup dilué à faible dose dans de l’eau et ce pendant 2 ans. Après l’ingestion de ces verres de Roundup les rats ont développé d’énormes tumeurs et sont pour moitié mort au bout d’un an. L’OMS a par la suite, et grâce à d’autres études de plus grande ampleur, classifié le glyphosate cancérigène pour l’homme.

Les organismes européens le considèrent quant à eux toujours inoffensifs puisqu’ils se basent sur des études réalisées par les industriels !

Sans surprise le glyphosate utilisé pour traiter le soja qui nourrit les animaux se retrouve dans les aliments que nous consommons, comme le lait de vache par exemple. Ainsi l’ensemble des laits analysés dans le reportage contenaient du glyphosate même le lait bio issu de vaches qui ne doivent normalement pas être nourris aux OGM, puisque les OGM sont présents dans les eaux de ruissellement ou dans l’air.

Les laits testés contiennent en moyenne 1.8mhg/ml de glyphosate soit une dose 11 à 30 fois supérieures à celles qui ont rendu les rats malades dans l’étude de Gilles Eric Seralini.

Aujourd’hui la plupart de nos aliments contiennent du soja, nous consommons donc du soja tous les jours sans même nous en rendre compte.

Pour ma part je ne consomme du soja que rarement. Il est sûr que ce reportage m’a rendu encore plus méfiante vis-à-vis de cette plante.

En résumé le soja est à consommer avec grande modération que l’on soit un homme ou une femme et il ne faut jamais en donner aux enfants. De plus les produits à base de soja doivent de préférence être certifié bios.

Rendez-vous sur Hellocoton !

You may also like

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *