Ultra trail: la fascination Barkley

L’édition 2018 de la Barkley s’est courue il y a quelques jours aux Etats-Unis. Cette course totalement hors norme encore inconnue il y a quelques années fascine aujourd’hui dans l’univers du trail. Les magazines, les sites spécialisés multiplient les articles pour nous plonger dans l’univers de cette course de la démesure qui fait rêver de plus en plus de trailers.

Mais qu’est-ce que cette course complètement folle ?

La Barkley est une course trail qui se déroule depuis 1986 dans le parc d’État de Frozen Head, dans le Tennessee.

Cette course a été crée suite à l’évasion de James Earl Ray, l’assassin de Marthin Luther King, de la prison Brushy Mountain, qui n’avait réussi qu’à parcourir 13 km avant d’être rattrapé 60h plus tard. Gary Cantrell, un ultra-runner avait, suite à cela, estimé qu’il aurait pu parcourir 100 miles durant ces 60h. C’est comme cela que cette course mythique a été crée avec comme point de passage la prison de Brushy Mountain aujourd’hui à l’abandon.

Le lieu de la course se situe dans le parc de Frozen Head qui a la particularité de compter 14 sommets de plus de 1000 mètres d’altitude. De plus dans cette immense forêt tout se ressemble et il est très facile de s’y perdre. De plus le parcours de la course est tracé en dehors des chemins, la végétation est donc très dense et il est alors très facile de s’y perdre.

Pour s’inscrire à cette course, pas d’inscription sur internet et de frais à payer. Vous devez d’abord montrer votre motivation et c’est Lazarus Lake (le surnom de Gary Cantrell) qui décide si vous êtes sélectionné ou non à la course. 40 coureurs sont sélectionnés chaque année selon un processus classé secret. Les frais d’inscriptions s’élèvent à 1€ et vous devez en plus apporter un petit présent qu’aura choisi Lazarus, comme une chemise par exemple.

La veille de la course, les participants découvrent le tracé de la course, qu’ils doivent reporter sur leur carte. Durant la course ils n’auront droit qu’à cette carte et une boussole pour s’orienter.

La course fait au totale 100 miles et est divisée en 5 tours de 20 miles qu’il faut parcourir en moins de 12h dans des sens différents dès le 3ème tour. Au total, le temps maximum pour boucler l’épreuve est de 60h. Lors de chaque tour il faut trouver la dizaine de livres répartis sur le parcours et arracher la page qui correspond à son numéro de dossard pour prouver que l’on a bien suivi le bon parcours.

Au total depuis la création de la course il n’y a eu que 15 finishers. Lors de la dernière édition qui s’est déroulé fin mars aucun des participants n’a réussi à faire plus de 3 tours. 3 tours correspondent selon Laz à une Fun Run « une course pour les femmes et les enfants ».

L’heure de départ de la course n’est pas connue à l’avance. Le départ peut se faire du début de la nuit au lendemain midi ce qui rajoute un stress supplémentaire aux participants. Une heure avant le départ Lazarus Lake souffle dans une conque pour indiquer aux coureurs qu’ils doivent se préparer. Le départ est ensuite donné lorsque Lazarus allume sa cigarette.

Aucun ravitaillement n’est prévu sur le parcours, les participants ne peuvent se ravitailler qu’au point de départ, entre les différents tours.

La Barkley ou la course du toujours plus  

On peut avoir des difficultés à comprendre pourquoi de plus en plus de coureurs tentent leur chance afin de participer à cette course aux vues de la difficulté du parcours, de la longueur de la course et de l’infime probabilité de la terminer. Réussir à boucler un tour du parcours en moins de 12h est déjà un exploit en soi.

En réalité les coureurs cherchent de plus en plus à se dépasser, à tester leurs limites au travers de marathons et d’ultra trails de plus en plus difficiles ce qui n’est pas forcément très bon pour la santé.

La Barkley débarque en France

L’an dernier une course de 300 km a été crée dans la vallée de la Chartreuse s’inspirant fortement de la Barkley. Pour la terminer il faudra venir à bout des 5 tours de 60km chacun en moins de 80 heures avec un dénivelé positif total de 23 000 mètres.

Lors de la première édition aucun des concurrents n’a réussi à venir à bout de l’épreuve, le dernier coureur en compétition a abandonné après 130km de course au bout de 38h.

Et vous que pensez vous de ces courses complètement folles ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *