Yoga, naturopathie : des disciplines en vogues qui poussent à l’opportunisme

Personne n’a pu passer à côté de la déferlante des nouvelles disciplines bien être ces dernières années comme le yoga, la méditation, la naturopathie, la sophrologie, etc..

Les formations à ces nouvelles disciplines fleurissent un peu partout en France, avec une qualité d’enseignement très différentes d’une école à l’autre. Il faut dire que ces nouvelles professions étant peu règlementées presque tout le monde peut ouvrir son école ou exercer dans ces disciplines.

Ce qui m’a rendu le plus perplexe c’est que même les élèves sortant de formations plutôt reconnues dans le milieu ont de sérieuses lacunes. J’ai eu l’opportunité d’être patient témoin lors de l’examen final d’une grande école de naturopathie et l’élève ne connaissait pas certaines notions de base.

Etre professeur de yoga ou naturopathe, par exemple, ne s’apprend pas en un an de formation. Dans les deux cas il faut connaître parfaitement le corps humain ce qui est très long et très complexe. Il est nécessaire d’énormément se documenter en dehors de la formation que l’on fait. En naturopathie connaître toutes les huiles essentielles et les interactions qu’il peut y avoir entres elles s’avèrent ainsi particulièrement complexe.

Je pense qu’aujourd’hui beaucoup de personnes se reconvertissent dans ces nouvelles disciplines car les secteurs sont porteurs et non par réel passion. Or il faut une réelle passion pour réussir à emmagasiner les connaissances suffisantes pour exercer dans de bonnes conditions et prodiguer des conseils réellement efficaces et ne pas risquer de mettre en danger la santé des patients.

Bien entendu certains professionnels sont extraordinaires mais je trouve que malheureusement ces personnes sont peu nombreuses.

Pour trouver un professionnel compétent le mieux est, je trouve, de se tourner vers le bouche à oreille et de ne pas se baser uniquement sur le diplôme obtenu (qui je le rappelle n’est bien souvent pas reconnu par l’état).

Rendez-vous sur Hellocoton !

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *